Ecoutez Sama radio, la meilleure radio digitale du sénégal:

Le make-up, nouvelle envie capricieuse des Sénégalaises

Le make-up, nouvelle envie capricieuse des Sénégalaises

Pas un pas dans les rues de Dakar, sans apercevoir une femme maquillée avec soin et éclat : le make-up est passé par là. L’appellation vient de l’anglais ‘’make-up’’ qui signifie maquillage. Il englobe l’utilisation des produits cosmétiques tels que « fond de teint ; rouge à lèvre ; labello ; mascara ; crayon de beauté et gloss… etc. », dans le but d’embellir le visage.

Cette nouvelle mode de maquillage est la nouvelle envie capricieuse des Sénégalaises, prêtes à user de tous les artifices pour mieux séduire.

Réalisé avec goût et finesse, le make-up parvient à sublimer les visages des femmes. Une petite couche de poudre, un tracé de fard, un coup de pinceau sur les joues, un peu de rouge sur les lèvres et les voilà transformées presque en top model ou stars du cinéma.

Sortir sans maquillage pour beaucoup de femmes est inapproprié. Dans une société où tout ce qui brille fait référence à la beauté et la sublimation de la femme, le désir de séduire et de paraitre est devenu primordial.

Aujourd’hui, avec l’avènement du make-up, il est difficile de résister au rituel du maquillage au quotidien avant de se rendre à un quelconque événement festif. Pour certaines femmes, le make-up est surtout un atout pour booster la confiance en soi et mettre en relief sa beauté. C’est avant tout une arme de séduction pour la gente féminine.

Rama Mbaye, étudiante, explique : « Je me maquille quasiment tous les jours avant de sortir de chez moi, en restant plus ou moins de longues minutes dans la salle de bain, selon mon humeur, et je ne pense pas non plus être quelqu’un de superficielle à cause du make-up. Le maquillage c’est mon arme secrète. »

Soins esthétiques

Toutes les occasions sont bonnes pour les femmes de faire leur soin esthétique. Elles le font dans tous les endroits : transports en communs, lieu de travail, ou encore dans l’espace public elles n’hésitent pas à se maquiller. Ce qui peut choquer parfois pas mal d’hommes et même d’autres femmes qui ont opté pour le naturel. Bintou Cissé, explique : « il m’est arrivé quelques fois de me maquiller dans un taxi faute de temps, cela n’était pas difficile à faire, j’ai pu appliquer une couche de fond de teint, puis du mascara et du rouge à lèvres entre deux embouteillages. Enfin, j’arrivais à mon lieu de travail bien maquillée comme si je l’avais fait chez moi ».

L’avènement du make-up a permis aux commerçants de doubler leur chiffre d’affaires. Assis derrière son comptoir, Habib Seye, commerçant, raconte « Comme vous pouvez le constater, j’ai tous les produits cosmétiques : crème de cheveux, lait de corps, serviettes hygiéniques, mèches, greffage, vernis à ongles, parfums, anti-transpirants…, dans ma boutique, et ceux qui se vendent le plus vite sont les produits du maquillage notamment : rouge à lèvres ; fond de teint, mascara, gloss, fard à paupière, eyeliners et crayon de beauté… Les autres produits se vendent bien mais pas aussi vite que les produits cosmétiques. »

Malgré le coût très élevé des produits cosmétiques, la demande reste encore forte sur le marché et les femmes n’hésitent pas à se les procurer. En effet, les produits cosmétiques sont de plus en plus coûteux, ce qui ne profite pas à toutes les bourses. Darlène Mfoudi, femme au foyer, raconte, « N’ayant pas assez de moyens pour acheter les grandes marques de produits cosmétiques comme l’Oréal Paris, Mac, ou encore Séphora, je me limite aux produits bon marché et le résultat est le même que celui obtenu avec des grandes marques ».
Produits de marque

Par contre, d’autres femmes adeptes du make-up avouent être prêtes à tous les sacrifices pour se procurer les nouveaux produits cosmétiques, malgré leur cout très élevé. Naomie, explique : « j’ai une préférence pour les produits de marque car ils sont de bonne qualité. C’est pourquoi mes produits de maquillage sont l’Oréal de Paris.

Les produits bon marché ne durent pas et causent parfois des démangeaisons. »
Pour se rendre belles lors des mariages, baptêmes et autres mondanités, les adeptes du make-up n’hésitent pas faire recours aux services de maquilleuses professionnelles aussi appelées des Make-up artists.

Les tarifs proposés varient selon la qualité des produits utilisés dans les salons de coiffures.
Satou Ngom, maquilleuse, nous fait savoir : « dans notre salon, les prix varient selon la demande. Le maquillage simple (c’est-à-dire traçage de sourcils, rouge à lèvre et fond de teint) les prix vont de 3.000 à 5.000 FCFA. Alors que le maquillage complet (c’est l’utilisation de tous les produits sans exception) est plus cher car il demande beaucoup de produits et prend du temps, les prix varient de 15.000 à 25.000 FCFA».

Le make-up est un business qui rapporte beaucoup de nos jours. Fatou Kiné, maquilleuse confirme. « Mon chiffre d’affaire double lors des cérémonies ou soirée de gala des stars. Je peux encaisser près de 200.000 FCFA en un jour. Car il m’arrive de maquiller plus de 10 femmes par jour. Je le fais à 15.000 par personne. Et si c’est pour une mariée c’est 40.000 à mon domicile mais si je me déplace cela peut aller jusqu’à 60.000 FCFA ».

Elle se désole toutefois du manque de formation des maquilleuses qui officient dans certains salons de coiffure. « La formation en make-up coûte chère, et les prix vont de 60.000 à 75.000 FCFA par mois », explique-t-elle.

Partager cette publication