Ecoutez Sama radio, la meilleure radio digitale du sénégal:

La Crise Du Covid19 Vue Par… Fatou Jupiter Touré

La Crise Du Covid19 Vue Par… Fatou Jupiter Touré

Depuis le 23 mars, l’état d’urgence sanitaire, assorti d’un couvre-feu de 20h à 6h du matin, a été décrété au Sénégal en raison de la pandémie du Coronavirus. Des personnalités sénégalaises et des anonymes partagent leur expérience de cette période particulière.

Fatou Jupiter Touré, actrice, entrepreneure et fondatrice des Téranga Movies Awards, a répondu à nos questions.

Où êtes-vous durant cette crise du Coronavirus ?

 Je suis chez moi, à Dakar.

Comment vivez-vous ce qui se passe ?

Le plus positivement possible, même si ce n’est pas évident chaque jour. Mon objectif est d’avoir au moins deux réunions virtuelles avec l’équipe. Mais ce n’est pas toujours gagné quand, comme moi, on a besoin d’être dans un bureau loin de la maison pour arriver à avoir les idées claires. Cependant, la sécurité et la santé n’ont pas de prix, donc je m’adapte.

Qu’est-ce qui a changé dans vos activités ?

Nous avons dû suspendre jusqu’à nouvel ordre la deuxième édition de notre évènement, Téranga Movies Awards que nous préparons depuis une année, privilégier les groupes WhatsApp et les Skype meetings qui font quand même partie de notre organisation depuis le début, trouver des pistes de sortie d’une crise qui a surpris tout le monde

Quelle sortie vous manque le plus ?

 Il y en a plein, mais les soins en institut de beauté par-dessus tout ! Me faire chouchouter de la tête aux pieds, masser, faire des soins capillaires, ça commence un peu à m’obséder j’avoue. Lol

Que prenez-vous le temps de faire que vous ne faisiez pas avant l’état d’urgence sanitaire ?

J’apprécie vraiment en ce moment de pouvoir profiter de mes proches, dormir, faire de la pâtisserie, et cette sensation que je maitrise mon temps dans une certaine mesure.

Comment voyez-vous la période qui va suivre ? 

Sortons d’abord de cette crise ! lol. Mais je pense que beaucoup de choses positives peuvent en découler. Nous avons dû brusquement identifier nos vraies priorités, nous réorganiser pour absolument tout, dans la contrainte certes, mais quand y regarde bien, il y a beaucoup de nouvelles habitudes qu’on devrait garder et transmettre aux futures générations. Les gestes barrières, le télétravail, l’économie des ressources, entre autres.

Quel programme TV regarder pendant le couvre-feu ?

En fait je ne regarde jamais la télé, mais je vais profiter de ce temps pour me rattraper sur Youtube. Les séries JigeenEmpireCasa de Papel.  

Quels comptes suivre sur les réseaux sociaux ?

Rabia Diallo pour ses directs littéraires chaque jeudi sur Instagram, pour la cuisine et les recettes faciles Corinne Erambert, Little Things, les Ateliers de Iba, Aistou Cuisine, Madame Foqalé, Les marinades de Mamy Souadou.

Quel rendez-vous infos suivez-vous ?

Sincèrement je ne regarde pas les infos. Ce déferlement de nouvelles sur lesquelles on n’a aucun pouvoir et ce stress continu sont du plus mauvais effet sur moi.

Quels produits vous faites-vous livrer ?

J’ai la chance d’être près d’un grand centre commercial, donc pas vraiment besoin de me faire livrer des produits. Par contre, pour tout ce qui est administratif ou colis personnel à déposer ou récupérer j’utilise systématiquement la livraison. Çà c’est une habitude que je vais adopter, un gain de temps précieux.

Quelle musique écoutez-vous ?

Ce qui me tombe sous la main, je n’ai pas vraiment de musique de prédilection.

Quel programme radio ou quel podcast écoutez-vous ?

En ce moment, tant bien que mal je rattrape les podcasts de Gaëlle Prudencio (un blog Body Positive sur l’acceptation de soi, NDLR) et Sapiens, une brève histoire de l’humanité de Yuval N. Harari.

Quelle lecture recommandez-vous ?

Mes livres fétiches : La vie en spirale de Abass NdioneUne Si Longue Lettre de Mariama Ba, deux romans de Herman Hesse Le jeu des perles de verre et SidarthaL’étrange destin de Wangrin de Hampaté BaLe Zahir de Paolo Coelho.

 Quelle leçon tirez-vous de ce qui se passe actuellement ?

Nos proches sont nos « biens » les plus précieux. Il n’y a aucune certitude immuable, le monde tel que nous le connaissions s’est totalement transformé en quelques semaines. Tout peut basculer, d’une minute à l’autre, en bien comme en mal. J’espère en tirer humainement plus d’humilité et je prends vraiment le temps d’apprécier tous les privilèges que la vie m’a accordée et qui me semblaient des évidences avec le temps.

Partager cette publication