Ecoutez Sama radio, la meilleure radio digitale du sénégal:

Me El Hadj Diouf: « En fermant les frontières, Alpha Condé a violé le traité de la Cedeao… »

Me El Hadj Diouf: « En fermant les frontières, Alpha Condé a violé le traité de la Cedeao… »

Lors d’une conférence de presse cet après-midi à Dakar, les partisans de Cellou Dalein Diallo et de son avocat Me El Hadji Diouf se sont prononcé sur la situation post électorale tendue en Guinée avec son lot d’innocents tués sous les balles de l’armée.

« Alpha Condé se croit tout permis. Il tue, la Cedeao ne réagi pas. Il massacre, personne ne dit rien. Condé mérite d’être chassé du pouvoir », a lâché Me El Hadji Diouf qui considère le président Guinéen sortant a violé le traité de la Cedeao instituant la libre circulation des personnes qui signifie que tout ressortissant de la Communauté a le droit de se déplacer librement d’un Etat à un autre sans entrave.

En effet, le 28 septembre dernier, Alpha Condé a décidé de fermer les frontières de la Guinée avec le Sénégal et la Guinée-Bissau. Ce, à quelques encablures du premier tour de l’élection présidentielle du 18 octobre, sans aucune raison indiquée.

Une fermeture jugé illégale par l’avocat de Cellou Dalein Diallo. Pis, se révolte Me El Hadji Diouf, la Cedeao n’a daigné pipé mot au sujet de cette fermeture qui, pourtant, viole le Protocole A/SP.1/5/79 de Dakar du 25 mai 1979 sur la libre circulation des personnes, le droit de résidence et d’établissement.

Face à cette situation confuse, l’avocat appelle la Cedeao et Communauté internationale à agir pour sauver le peuple guinéen qui souffre depuis 1958 malgré les énormes richesses dont regorge le pays.

source: Sénégal 7

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *